ORFEO, ARTS VIVANTS, ARTS DE PAROLE ET MÉLODIE

Le principe du Dialogisme,
ou la double orientation de tout énoncé

Jeudi 1er décembre 2011

La réalité première du langage est l'interaction verbale, qui se manifeste sous la forme prototypique du dialogue. Sur le mot dialogue, Mikhaïl Bakhtine (1895–1975) crée le néologisme dialogichnost' («dialogisme») et le dérivé dialogizatzija («dialogisation»). Le dialogisme est le principe d'une double orientation de toute parole ou de tout énoncé vers:

  • des énoncés réalisés antérieurement sur le même objet de discours (dialogisme interdiscursif),
  • des énoncés à venir dans la réponse qu'il sollicite (dialogisme interlocutif).

Cette double orientation, vers l'amont et vers l'aval, se réalise comme interaction quand [1] le locuteur, dans sa saisie d'un objet, rencontre les discours précédemment tenus par d'autres sur ce même objet, et quand [2] le locuteur s'adresse à un interlocuteur sur la réponse duquel il ne cesse d'anticiper.

Bakhtine mentionne incidemment un troisième type d'interaction dialogique: «les rapports de dialogue entre le sujet parlant et sa propre parole» (Dostoievski, 212); un clivage inhérent à l'énonciation fait de chaque énonciateur son premier interlocuteur. Sa parole est constamment produite en interaction avec ce qu'il a dit antérieurement et ce qu'il a l'intention de dire.

Le Dialogisme du cercle de Bakhtine n'est pas l'exaltation du face-à-face conversationnel du dialogue, mais une théorie sémiotique et littéraire de la dialogisation interne du discours. Les mots sont toujours, inévitablement, «les mots des autres»: cette altérité traverse les frontières constitutives des «parlers sociaux».

Dialogisme # polyphonie

Le dialogisme, au sens de Bakhtine, concerne la parole en général. Il désigne les formes de la présence de l'autre dans la parole ou le discours. C'est un principe selon lequel l'interlocution (pratiques sociales) précède la langue (institution sociale). La polyphonie, au sens de Bakhtine, est une pluralité de voix et de consciences autonomes au théâtre et dans le roman. C'est une notion littéraire ou qui s'applique aux arts vivants.

La vulgate française, qui donne à la polyphonie une place exorbitante dans les présentations de la pensée de Bakhtine, est une distorsion. Elle tire à tort Bakhtine du côté de Benveniste. L'approche de l'hétérogénéité énonciative de l'énoncé en termes de polyphonie s'inscrit dans les cadres d'une conception théâtrale de l'énonciation; elle fait éclater le locuteur, instance strictement linguistique, en une pluralité de voix sur la scène langagière; la polyphonie romanesque met en scène différents énonciateurs, conçus comme les porteurs de différents points de vue et attitudes.

Rapprocher Bakhtine de l'existentialisme

Bakhtine part du constat qu'autrui est indispensable à l'achèvement de la conscience:

«Je ne peux me percevoir moi-même dans mon aspect extérieur, sentir qu'il m'englobe et m'exprime... En ce sens, on peut parler du besoin esthétique absolu que l'homme a d'autrui, de cette activité d'autrui qui consiste à voir, retenir, rassembler et unifier, et qui seule peut créer la personnalité extérieurement finie; si autrui ne la crée pas, cette personnalité n'existera pas.» Cité dans Todorov, Bakhtine (Paris, Seuil, 1981), p. 147.

«C'est en ce sens que l'homme a un besoin esthétique absolu de l'autre, de sa vision, de sa mémoire, qui le rassemble et l'unifie et qui, seule, est susceptible de lui procurer un achèvement extérieur. Notre individualité n'aurait pas d'existence si l'autre ne la créait.» L'auteur et le héros (1922-24), dans Esthétique de la création verbale [1979], Paris, Gallimard, 1984, p. 55.

Todorov souligne (p. 152) que «la famille intellectuelle la plus proche de Bakhtine n'est pas le marxisme mais plutôt l'existentialisme» et cite Sartre, L'Etre et le néant [1943], p. 267: «J'ai besoin d'autrui pour saisir à plein toutes les structures de mon être, le Pour-soi renvoie au Pour-autrui.»

L'indexicalité du discours (speech indexicality)
Une éternelle préoccupation (abiding concern) de Bakhtine

bauman_indirect_indexicality.pdf — Richard Bauman, Commentary: Indirect Indexicality, Identity, Performance: Dialogic Observations, Journal of Linguistic Anthropology, Vol. 15, Issue 1, 2005, pp. 145–150.

Bakhtin's abiding concern was with dimensions and dynamics of speech indexicality— ways that the now-said reaches back to and somehow incorporates or resonates with the already-said and reaches ahead to, anticipates, and somehow incorporates the to-be-said. For Bakhtin, this dialogic process is both a matter of communicative practice (the intersubjective work of producing dialogic relationships) and a matter of the concomitant links that are thus established between and among utterances as they circulate through society and through time.

«Bakhtine se préoccupe constamment des dimensions et de la dynamique de l'indexicalité de la parole, c'est-à-dire de la façon dont ce qu'on dit maintenant revient en amont, enveloppant en quelque sorte et se trouvant en résonance avec le ce-qui-a-déjà-été-dit, — et se projette en aval, anticipant et enveloppant en quelque sorte le ce-qui-va-être-dit. Pour Bakhtine, ce processus dialogique est à la fois affaire de pratique communicationnelle (le travail intersubjectif de production des relations dialogiques entre les personnes) et affaire de liens de concomitance établis entre les énoncés qui circulent dans l'espace social à travers le temps.»

La double orientation du mot (bivocalité), vers ce qui a déjà été dit par autrui et vers ce que l'on va bientôt dire à autrui, dans la terminologie de Bakhtine, correspond donc à ce que l'on nomme aujourd'hui l'indexicalité du discours, c'est-à-dire la trace dans l'énoncé du contexte intersubjectif de l'énonciation.

Commentateurs sur le dialogisme

Biblioteca: Arts de parole > Dialogue et littérature

Voir aussi dans le répertoire: Linguistes et sémioticiens > Bakhtine (Mikhaïl)

bauman_indirect_indexicality.pdf — Richard Bauman, Commentary: Indirect Indexicality, Identity, Performance: Dialogic Observations, Journal of Linguistic Anthropology, Vol. 15, Issue 1, 2005, pp. 145–150.

bres_mellet_dialogisme.pdf — Jacques Bres et Sylvie Mellet, Une approche dialogique des faits grammaticaux, Langue française, 2009/3 n° 163, p. 3-20.

rabatel_dialogisation.pdf — Alain Rabatel, La dialogisation au cœur du couple polyphonie/dialogisme chez Bakhtine, Revue romane, Volume 41, Numéro 1 (2006), pp. 55–80.

 Tessitures | Sitemap | Philosophindia | Biblioteca | Credits | Search