arshileGorkyRubriqueAside_layout

Ces deux livres font partie de la liste établie pour 2018–2019 des douze livres que les étudiants de M2 doivent lire pour prendre une vue globale de l'anthropologie dans son actualité.

Temps et affirmation politique de soi — 1 et 2

Objet du débat —
Usages publics et politiques de l'histoire
sous le regard de l'anthropologue

1/ 19 novembre 2018
A qui le passé appartient-il?

Le débat sera présenté à partir d'une lecture de:

Michael Herzfeld
A Place in History.
Social and Monumental Time in a Cretan Town

Princeton University Press, 1991

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues 1970s → > Herzfeld (Michael)

2/ 26 novembre 2018
La force politique d'un stéréotype culturel

Le second séminaire sur anthropologie et histoire sera consacré à:

Emiko Ohnuki-Tierney
Rice as Self. Japanese Identities through Time
Princeton University Press, 1993

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues 1970s → > Ohnuki-Tierney (Emiko)


Au tournant des années 1990, l'anthropologie culturelle américaine, qui privilégiait traditionnellement les approches synchroniques, s'ouvre à l'histoire, et cela au moins de deux façons. Les uns comme Michael Herzferld appliquent les méthodes de l'ethnographie à l'étude d'événements et de processus historiques comme la patrimonialisation des vieux quartiers d'une ville ancienne. D'autres comme Emiko Ohnuki-Tierney étudient la perpétuation à travers le temps des symboles ou des stéréotypes caractéristiques d'une culture. Cette alliance entre anthropologie et histoire, déjà ancienne en Europe, était beaucoup plus profonde chez nous dans le cadre de «l'école des Annales». Le but de ces deux séminaires, cependant, n'est pas de comparer les uns et les autres, mais de sortir du cadre européen pour vous faire lire des classiques de l'anthropologie culturelle américaine.