arshileGorkyRubriqueAside_layout

Ces deux livres font partie de la liste établie pour 2017–2018 des douze livres que les étudiants de M2 doivent lire pour prendre une vue globale de l'anthropologie dans son actualité.

Anthropologie, histoire et linguistique — 1 et 2

Objet du débat —
Les langues ne sont pas transparentes

1/ 15 janvier 2018
Ce que l'histoire apporte à l'anthropologie

Le débat sera présenté à partir d'une lecture critique de:

William Hanks, Converting Words.
Maya in the Age of the Cross
,
Berkeley, University of California Press, 2010

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues linguistes > Hanks (William)

2/ 22 janvier 2018
Politique, idéologie et linguistique

A partir d'une lecture critique de:

Kathryn A. Woolard,
Singular and Plural: Ideologies of
Linguistic Authority in 21st Century Catalonia,
New York, Oxford University Press, 2016

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues linguistes > Woolard (Kathryn)


Nées aux Etats-Unis à l'orée des années soixante-dix, l'ethnographie de la parole (ethnography of speaking) et l'anthropologie linguistique (linguistic anthropology), qui joint les langues à la parole, ont progressivement imposé leurs problématiques dont la plus cruciale est celle du rapport des langues aux idéologies politiques et religieuses. Ces approches sont en opposition frontale au structuralisme, ce qui peut expliquer qu'elles soient restées marginales en France.