arshileGorkyRubriqueAside_layout

Ces deux livres font partie de la liste établie pour 2016–2017 des douze livres que les étudiants de M2 en anthropologie doivent lire cette année pour prendre une vue globale de l'anthropologie dans son actualité.

Le tournant ontologique — 1 et 2

Objet du débat —
Les structures sociales subverties dans le tournant ontologique

1/ 7 novembre 2016
Le renversement du regard (perspectivisme)

Le débat sera présenté à partir d'une lecture critique approfondie de:

Eduardo Viveiros de Castro, Métaphysiques cannibales,
Paris, PUF, 2009

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues 1970s → > Viveiros de Castro

2/ 14 novembre 2016
Comment pensent les arbres de la forêt

Le second séminaire sera consacré à une lecture critique approfondie de:

Eduardo Kohn, How Forests Think.
Toward an Anthropology beyond the Human
,
Berkeley, University of California Press, 2013

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues 1970s → > Kohn (Eduardo)

Un tournant est pris dans la seconde moitié des années 1990. Le concept d'Ontologie est utilisé pour rompre avec Epistémologie. Il ne s'agit plus, en anthropologie, d'étudier les représentations qu'ont les autres sociétés de ce que nous, euro-américains, savons être le monde réel, mais d'étudier d'autres mondes que le nôtre et de reconnaître l'existence d'une pluralité de mondes (multiple worlds). Le concept d'Ontologie est utilisé pour rompre avec Culture. La Culture était traditionnellement définie comme un système de représentations collectives. Il y avait un monde (la réalité) et beaucoup de visions du monde (worldviews) constituant autant de cultures différentes. Au contraire, l'approche ontologique conduit à explorer de multiples réalités et à reconnaître l'existence d'une pluralité de mondes.